chaussure louis vuitton Certains réclament davantage de mesures

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

“Marseille n’a pas besoin d’un appel à la guerre civile”Dans un communiqué, le sénateur-maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin,a condamné des propos “irresponsables” et ajouté que “Marseille a besoin de renforts de police, pas d’un appel à la guerre civile”. Il ajoute que “les règlements de comptes qui se sont déroulés ces derniersmois, sur fond de trafic de drogue, (…) montrent que ‘la guerre des cités’sepoursuit et s’amplifie dans la deuxième ville de France”.SamiaGhali, elle, annonce que “si rien ne bouge, on se dirige tout droit vers un système à l’américaine avec des gangs qui se font la guerre sur des territoires où la loi n’a plus cours”.Elle dit ne pas supporter “ces pseudo-gauchos-intellos-bobos qui vous disent que fumer un chichon ce n’est pas grave. Moi, j’ai grandi dans une cité, je sais ce que c’est que les dégâts de la drogue”. Criminalité à Marseille. Marseille est “malade”, estime Samia Ghali La ville est “dans un état presque de guerre”, selon la sénatrice socialiste. sacs louis vuitton pas cher
SECURITE - Samia Ghali,la sénatrice socialiste qui réclame l’intervention de l’armée à Marseille comme solution aux règlements de comptes, est l’invitée du journal de 13heures de France 2, jeudi 30 août. Elle estime que la ville est “malade” et qu’elle est”dans un état presque de guerre, parce qu’on utilise des armes de guerre”.L’élue dit avoir confiance en Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, pour enfin donner à la cité phocéenne les moyens de rétablir le calme dans la ville. Elle dit attendre fermement le comité interministériel qu’il a annoncé. Samia Ghali, s natrice PS des Bouches-du-Rh ne, Marseille, le 3 mai 2011. (CYRIL SOLLIER / MAXPPP / LA PROVENCE). Des buralistes baissent le rideau après le meurtre d’un de leurs collègues Ils ont cessé le travail en solidarité avec leur collègue tué à coups de couteau le 9 novembre à Marseille. chaussure louis vuitton Certains réclament davantage de mesures de sécurité, notamment le placement de caméras de surveillance à l’extérieur des commerces. FAITS DIVERS - Commerce fermé. Des buralistes ont cessé le travail, vendredi 16 novembre,durant les obsèques de leur collègue tué à coups de couteau le 9 novembre à Marseille . Mercredi, le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, avait réitéré son appel auprès de tous les commerçants de proximité à baisser le rideau “entre 10 heures et 11 heures, en hommage à notre collègue, mais aussi en signe de protestation” après ce faits divers.”Nous ne croyons pas à la fatalité, avait-il ajouté. On ne peut pas banaliser ce qui s’est passé à Marseille. Partout en France, de petits commerçants se font massacrer. louis vuitton sac a main
“Le butin du braquage du 9 novembre s’élèverait à quelques dizaines d’euros et des jeux de grattage.Pour Caroline Pozmentier, adjointe au maire de Marseille en charge de la sécurité, c’est”la preuve que l’on n’hésite plus aujourd’hui, dans le quotidien des braqueurs, à tuer pour une somme dérisoire”. Lahrbi Kebbal a ferm son commerce, Europe Tabac, le 16 novembre 2012 Mulhouse (Haut-Rhin), en solidarit avec le buraliste marseillais assassin le 9 novembre. (MAXPPP). Encore un mort par arme de guerre à Marseille Mercredi soir, un jeune homme de 25 ans a été tué d’une rafale de kalachnikov dans les quartiers nords de Marseille. Les règlements de comptes se multiplient à Marseille. Dans la nuit de mercredi à jeudi 30 août, un homme de 25 ans a été tué d’une rafale de kalachnikov.
http://dllancelps.epoost.com/2013/08/05/au-trafic-de-drogue-louis-vuitton-pas-chers/
http://22083531.blog.hexun.com/87540761_d.html
http://quentzhengh.blog.com/2013/08/05/au-trafic-de-drogue-louis-vuitton-pas-chers/
http://my.opera.com/bllancelps/blog/2013/08/05/au-trafic-de-drogue-louis-vuitton-pas-chers
http://dllancelps.allmyblog.com/7-au-trafic-de-drogue-louis-vuitton-pas-chers.html

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »